A l'appel du LKP et des organisations syndicales, 25 000 personnes ont défilé en conscience dans les rues de Pointe à Pitre pour dire leur mécontentement devant le non respect des accords signés.

Après 44 jours de grève, l'Etat a reconnu comme légitimes les revendications du LKP et a signé les accords du 26 février 2009 et du 04 mars 2009.

La signature de ces accords a permi une SUSPENSION DE CONFLIT. L'Etat doit respecter ses engagements et cesser de cautionner la pwofitasyon. Sous le soleil, sous la pluie, LKP ? nou la !

Ce 25 novembre 2009 était une grève d'avertissement. Le peuple Guadeloupéen ne supportera pas longtemps que l'Etat continue de prendre dans nos poches de quoi enrichir encore plus les pwofitè et ne trouve aucune réponse pou soulagé lé maléré.

Nous n'avons plus le choix: c'est ensemble que nous nous ferons entendre.

Ansanm nou ka lité, Ansanm nou ké gangné

Jou nou ké mété a jounou péké vwè jou !